Tribune
Rafik Smati : « Lettre à Ma France »
   

Dans l'époque obscure que nous traversons, au moment où l'action politique semble avoir renoncé à penser l'avenir, France, c'est à toi que je m'adresse.

France, j'avais deux ans quand tu m'as pris dans tes bras. Arrivé avec ma famille en provenance de l'autre rive de la Méditerranée, tu nous as accueilli avec douceur et bienveillance. Ton peuple fraternel nous a tendu la main. Ton école m'a instruit et donné le goût d'apprendre. Tu m'as permis d'innover, de créer et d'entreprendre.

La beauté de tes paysages me foudroie en plein coeur. Tu es une terre bénie des dieux. France, que j'aime tes rivières, tes sentiers, tes vallées, tes alpages, tes prairies, tes bosquets, tes lumières, tes couleurs boisées, tes ruisseaux qui serpentent dans  la campagne ! Que j'aime l'authenticité de tes villages et de tes hameaux ! Que j'aime tes mers et tes océans, qui te font rayonner sur les cinq continents ! Que j'aime la continuité de grands spectacles donnée par tes montagnes, tes lacs et ton littoral !

La grandeur de ton histoire me fascine. Depuis plus de deux mille ans, tu es en mouvement. France, tu es née dans l'antiquité romaine. Tu t'es réalisée en tant que nation grâce à l'Eglise. Tu t'es émancipée à la faveur des Lumières. Tu t'es enrichie en t'ouvrant sur le monde. De grandes figures ont façonné ton identité : Clovis, premier roi des Francs, dont le baptême est aussi le tien ; mais aussi Charlemagne, Jeanne d'Arc, Henri IV, Louis XIV, Napoléon Bonaparte, Napoléon III, Clémenceau, Charles de Gaulle...

France, la puissance de tes symboles me galvanise. Les couleurs de ton drapeau, qui sont celles du Roi et de la ville de Paris, me rappellent que tu es une terre de révolutions et de résistances. Ton hymne sonne comme un appel à la liberté et au combat contre la tyrannie.

France, tu as développé dans le passé le talent inouï d'être toujours en avance d'une époque. Tes idées universelles ont inspiré le monde, et élevé au plus haut rang les droits de l'Homme, l'Etat de droit, ainsi que les principes fondamentaux de liberté, d'égalité, et de fraternité. Ton esprit de conquête, ton audace, ta créativité, ont irrigué la planète.

Tu constateras que je parle ici au passé. Et cela, je dois te le dire, me rend triste. Triste de voir aujourd'hui s'étioler ce qui a toujours fait ta force et ta singularité. Triste de te voir décrocher, t'affaiblir, et mourir à petit feu...

Je sais bien que tu n'es en rien responsable de ce renoncement. Tu es depuis plusieurs années abandonnée par ceux qui sont censés te gouverner et présider à ta destinée. Tu es leur jouet. Pire, tu es leur otage.

Et peu leur importe que tu continues à écrire l'histoire ou non. Seuls leurs intérêts à court terme comptent. A l'aube d'un rendez-vous démocratique essentiel où l'on devrait parler de toi, et rien que de toi, eux font diversion. Le débat d'idées ne les intéresse pas.

France, je veux cependant te dire que nous sommes nombreux, très nombreux même, à croire encore en toi. Tu dois maintenant te relever, et regarder vers l'avenir. Nous allons t'y aider. C'est le sens de mon engagement. Et fais moi confiance pour ne pas chercher à imiter ceux qui t'ont fait tant de mal, ni pour suivre les imposteurs qui veulent t'instrumentaliser pour combler leurs pulsions de pouvoir. Le combat que je mène est un combat pour les idées, et je n'en dérogerai pas.

France, tu m'as beaucoup donné. Jamais je ne t'abandonnerai.

Rafik Smati
Entrepreneur, et président du mouvement de la société civile Objectif France

INTERESSÉ(E) PAR CETTE TRIBUNE ? REJOIGNEZ LE COMITÉ DE SOUTIEN DE RAFIK SMATI