Tribune
Communiqué : le Général Bertrand Soubelet devient vice-président d'Objectif France
   

Rafik Smati fédère les énergies : le général Bertrand Soubelet, les acteurs de la Société civile proches de Fillon ainsi que de nombreux élus s'allient au sein d'Objectif France.

Créé il y a deux ans par l'entrepreneur Rafik Smati, le mouvement Objectif France annonce aujourd'hui une étape importante dans sa montée en puissance : l'arrivée du Général Bertrand Soubelet, qui occupe la fonction de Vice-Président, ainsi que d'un certain nombre d'acteurs politiques et d'élus. Tous sont animés par un seul but : donner à la droite une impulsion majeure et positionner le mouvement comme un acteur clé.

Ancien numéro 3 de la Gendarmerie, le Général quatre étoiles Bertrand Soubelet est connu pour avoir été muté puis démis de ses fonctions par François Hollande, après avoir dit la vérité lors d'une audition à l'Assemblée Nationale. Il a ensuite apporté son expertise à Emmanuel Macron, qu'il a accompagné dans l'élaboration de son programme régalien. Il a enfin pris de la distance, ne se reconnaissant pas dans ce nouveau mouvement politique, qu'il jugeait verrouillé.

«Aujourd'hui, je retrouve dans Objectif France ce que je n'ai pas trouvé chez En Marche, une vraie vision avec une ouverture sur le monde ancrée sur le sens de la responsabilité», affirme Bertrand Soubelet. «Je vais donc oeuvrer aux côtés de Rafik Smati à la fondation d'une droite nouvelle courageuse, jeune, moderne et inventive».

A l'instar de Bertrand Soubelet, de nombreuses personnalités emblématiques s'apprêtent à rejoindre la dynamique Objectif France : Jonas Haddad, ancien président des jeunes Républicains et élu en Normandie ; Zohra Bitan, ex directrice de la communication de Manuel Valls ; Adeline Guillemain, élue parisienne...

Le mouvement pourra s'appuyer sur un maillage territorial dense et actif. En effet, de nombreux comités de soutien qui ont oeuvré pendant la campagne de François Fillon, ont depuis cet été choisi de s'allier avec Objectif France.

« Avec Bertrand Soubelet, nous partageons la même volonté farouche de servir notre pays. Nous allons démontrer qu'il est possible de ne rien lâcher sur la ligne idéologique, mais d'appréhender avec modernité les enjeux de notre époque tels que l'écologie ou l'intelligence artificielle», confie Rafik Smati, président et fondateur d'Objectif France.

Le jeune mouvement compte mettre à profit ces prochains mois pour se mettre en ordre de bataille, dans la perspective des élections municipales de 2020.

INTERESSÉ(E) PAR CE POST ? SOUTENEZ OBJECTIF FRANCE
Nous sommes déjà 32733 à soutenir Objectif France.