Communiqué de Rafik Smati, président d'Objectif France

« Délit d’écocide » : non à l'écologie des dogmes et des postures !



Paris, le 22 Novembre 2020,


La Ministre de la transition écologique et le Ministre de la justice ont annoncé ce dimanche dans les colonnes du JDD leur intention commune de créer un « délit d’écocide ». J’accuse le gouvernement d’instrumentaliser l’écologie à des fins politiciennes.

Punir les actes qui ont un effet négatif sur l’environnement se défend. Mais dans ce cas, commençons par poursuivre ceux qui ont décidé de fermer la centrale nucléaire de Fessenheim ! Cette décision irresponsable a eu pour conséquence l’augmentation de l’empreinte carbone de la France. C’est donc un écocide !

D’autre part, l’écocide s’arrêtera-t-il à nos frontières, quand on sait que la production de batteries de stockage pour véhicules électriques que le gouvernement appelle de ses vœux nécessite l’extraction de métaux rares à l’autre bout du monde, dans des conditions environnementales dramatiques ?

À l’instar de tous les vrais écologistes, sincères et authentiques, je défendrai de toutes mes forces une écologie positive et scientifique. Mais je combattrai toujours l’écologisme des dogmes et des postures.

Rafik Smati
Entrepreneur et Président d'Objectif France