Communiqué du 30 Novembre 2018
Pacte Migration de l'ONU : Objectif France dit NON
  
Le président de la République Emmanuel Macron s’apprête à signer, au nom de la France, le pacte de l’Organisation des Nations Unies sur les migrations. Dans ce communiqué, Objectif France alerte l’opinion publique sur les risques d’un tel pacte, et appelle le président de la République à un débat national.

L'Organisation des Nations Unies travaille depuis des années sur le sujet des migrations internationales dans le cadre de #UN4RefugeesMigrants.

Ces négociations ont abouti à un Pacte International Migration proposé à la signature des Etats Membres les 10 et 11 décembre prochains à Marrakech.

Plusieurs pays comme les Etats-Unis, Israël, la Croatie, la Hongrie, l'Italie ou encore l'Autriche, la Pologne, la Bulgarie et la République Tchèque ont déjà indiqué qu'ils ne signeraient pas ce texte.

Le Président Macron a prévu de signer ce texte.

L'enjeu migratoire est si vital pour nos Etats mais aussi pour notre civilisation qu'une telle signature serait dangereuse pour la cohésion de notre pays et constituerait un déni démocratique.

Nos démocraties occidentales sont ébranlées par les flux migratoires. Les récentes « crises migratoires » ont démontré d’une part, que les Etats sont dans l’incapacité sociale et économique d’assimiler une quantité aussi importante de migrants et d’autre part, que les Nations refusent de perdre leur identité.

Par ailleurs, et même s'il comprend plusieurs objectifs de coopération internationale en phase avec une meilleure maitrise des flux migratoires, ce pacte est fondamentalement « droit de l'hommiste ». Il prône « l'égalité entre tous les hommes » pour définir les droits des migrants, bien au-delà de notre législation actuelle en matière d'immigration légale et illégale.

Dans ce sens, ces dispositions sont contraires au principe de souveraineté nationale.

Le Pacte considère que la migration est « source de prospérité, d'innovation et de développement durable dans un monde globalisé » ; postulat contestable alors que nos sociétés sont confrontées à un seuil de migration mettant notre collectivité nationale en déséquilibre.

La philosophie du pacte constituerait un appel à migrer pour toutes les populations en quête de meilleures conditions de vie, quitte à déstabiliser les démocraties occidentales mais aussi les pays de « départ » dépossédés de leur richesse première, à savoir, leurs peuples.

Surtout, toute disposition relative à l'enjeu migratoire, qu'elle soit contraignante ou non, aura des effets durables sur la politique française et européenne en matière d'immigration.

Adhérer à une telle philosophie et signer ce Pacte de l'ONU en l'état révèle un désintérêt inquiétant des véritables enjeux de notre monde et de notre Nation. L'urgence est à revoir notre politique migratoire au niveau européen, par une réflexion majeure sur les accords de Schengen et de Dublin et le renforcement des moyens financiers pour la protection de nos frontières.

La portée de ce Pacte est telle qu'Objectif France appelle à une prise de conscience urgente afin qu'aucune signature ne puisse être envisagée sans consultation nationale préalable sur notre politique d'immigration.

Le Bureau National d'Objectif France.

SOUTENIR OBJECTIF FRANCE
Vous êtes 35215 à soutenir Objectif France.