> Gouverner, c’est se préparer à l’improbable - Objectif France
VIDÉO

Gouverner, c’est se préparer à l’improbable

La prochaine crise systémique ne sera sans doute pas sanitaire, et pourrait même venir de là où on ne l’attend pas. Le rôle de la politique est d’anticiper ces cygnes noirs, et de s’y préparer autant que possible. Avoir une crise de retard n’est pas une fatalité.